Dimanche, 21 Janvier 2018

Our latest news on your mobile devices

Follow us on mobile

Suivez-nous sur mobile
تابعنا على الجوال

Templates Joomla 1.5

Marche d’ouverture du Forum social mondial 2013

Comme toujours, la cérémonie d’ouverture du Forum social mondial, la marche traditionnelle qui réunit tous les participants, dans leur diversité ethnique et leurs variétés de pensées et d’objectifs, s’est ouverte ce mardi 26. Cette année, ce qui a frappé, même si cela reste normal, a été la présence massive des représentants des pays du Maghreb et du Machrek. La Palestine, la Russie et l’Irak n’ont pourtant pas été en reste, même si pour beaucoup, le Printemps tunisien a perdu beaucoup de sa vigueur et que les ennemis de la liberté essaient de voir quelle concession ils pourraient, dans ce pays et ailleurs, arracher aux militants de la liberté.

Le Mali en guest-star

Le conflit au Nord du Mali s’est invité au Forum social mondial de Tunis. Aminata Dramane Traoré a  dénoncé, mardi 26 mars,  lors d’un discours prononcé au stade El Menzah, les enjeux majeurs occultés de la guerre au Mali. Selon  la présidente du «Forum pour un autre Mali», «ce n’est pas une guerre de libération mais une guerre de pillage de ressources». Mme Traoré a ajouté que les femmes et les enfants de ce pays, victimes des normes inégalitaires mondiales et du commerce inéquitable, sont les plus mal lotis, en dépit de la révolution qui s’est opérée il y a deux décennies dans leur pays. «L’alternance n’a pas été synonyme d’alternative économique», a-t-elle précisé.

Aminata Traoré a ajouté que la guerre n’est pas une solution et qu’une démocratie sans alternative économique n’en est pas une.

Marches colorées aux slogans multiples

Des slogans politiques appelant entre autres, à la libération totale des peuples arabes du joug de la dictature, au retrait d’Israel des territoires palestiniens, des revendications syndicalistes pour de meilleures conditions de travail, dénonçant l’hégémonie des lobbys financiers, ou de l’agrobusiness, ont caractérisé la marche colorée et pittoresque à travers certaines artères de Tunis. Des sonorités de divers horizons ont donné de la couleur à cette marche qui a regroupé de milliers de militants altermondialistes. La Samba du Brésil semble avoir ravi la palme aux autres danses. Mais on trouvait aussi des mélodies congolaises, comme des danses sud-africaines.

Martyrs oubliés

Des familles des manifestants tués lors de la révolution tunisienne ont  fait un sit-in pour réclamer une commission indépendante d’enquête pour faire la lumière sur la mort de leurs  proches, et obtenir l’arrestation et le jugement des auteurs. Fustigeant l’attitude des autorités actuelles et le silence coupable qui persiste deux ans après les évènements, les protestataires ont estimé que le sens de la révolution de Jasmin a été détourné du fait de la démission totale du gouvernement sur cette affaire.

Présence de la Syrie

Ibrahim Al Assil président du mouvement pacifique syrien a délivré au cours de la marche un message de paix. S’élevant contre la guerre qui prévaut présentement dans son pays, et qui coûte énormément en termes de morts et de réfugiés, Al Assil a rappelé le caractère non violent de son mouvement qui souhaite un avenir meilleur mais dans la paix au peuple syrien qui a trop souffert des exactions du régime de Bachar El Assad. Selon lui, la «révolution réelle finira bientôt par triompher à Damas ». Il s’est réjoui du rôle important joué par les médias sociaux (twitter, facebook… ) dans la médiatisation de cette guerre.

« Ni police, ni frontières »

Des associations du Nord et du Sud de la Méditerranée se sont fortement mobilisées, lors de la marche du FSM pour dénoncer la  politique européenne de migration ainsi que les dérives auxquelles donne lieu le mécanisme européen de protection de ses frontières, appelé Frontex, en termes de droits humains.

Les marcheurs ont défendu les droits des migrants à s’établir où ils le souhaitaient. Ils ont également récusé les frontières. De leur avis, il ne devrait y avoir « ni police, ni frontières ».