(FR) Rio : L’économie verte, un concept a deux visages pour l’Afrique

E-mail Print PDF


Le mot  « Economie Verte » est le   principal thème au menu de Rio+20 . L'idée d'un tel modèle de croissance, mettant en avant le critère de durabilité et tenant compte de la finitude des ressources naturelles, fait l'objet de nombreuses définitions et le sujet est matière à polémiques. Les Occidentaux voient dans le concept une solution à la crise économique alors qu’en Afrique on préfère ne pas se tromper sur le concept.
«  Il y a deux niveaux. Le premier niveau est l’officiel. Les états étant membres aux Nations Unies   ont adhéré à ce concept même s’il y a un débat sur la définition les contours et contenus du concept.  Au niveau  de la société civile, le débat est en cour, mais il y a moins de connaissance à ce niveau. C’est pourquoi, Enda Tier monde cherche des connaissances. L’idée est de ne jamais  rejeté a priori le concept, mais aussi de ne jamais accepté un concept qu’on ne connait pas » soutient Cheikh Tidiane  Dieye de Enda Tiers Monde. Selon lui, le plus important  ce n’est pas la couleur de l’économie mais sa capacité d’assurer le bien-être des populations.
Cependant dit-il «   si le fait de mettre le qualificatif du mot vert, permet une meilleure prise de conscience des acteurs mondiaux quant à la nécessite de changer de démarche à la fois dans la production et dans la consommation, on peut l’accepter mais le plus important c’est de revoir les mécanismes de la gouvernance qui vont structurer cette économie peu important la démarche. »
Une approche partagée par la majeure partie des pays en développement qui regardent avec grande méfiance le concept de l’économie verte. C’est une tentative de protectionnisme déguisée des pays industrialisés. Déjà, à Rio des centaines de mouvements sociaux ont entamé une marche de protestation contre le concept dans le cadre du sommet des peuples. Pour eux "L’économie verte" est un terme "trompeur" pour désigner une autre étape d'accumulation capitaliste, après la faillite du modèle actuel.
On retrouve dans ce débat les vieilles batailles de l'Organisation mondiale du commerce : le dumping environnemental viendrait y rejoindre le dumping social au panthéon des conflits Nord-Sud. La question sera approfondie lors de la conférence des nations unis prévue du 20 au 22 juin.  Celle-ci  sera la plus grande conférence internationale jamais organisée à ce jour, témoignant de l'attente de la société civile face aux enjeux majeurs du XXIe siècle.


 

Draft RIO +20 & Délcaration


_________________

  Supported by the Bill & Melinda Gates Foundation  

La une video RIO+20

Sur les réseaux sociaux

Suivez Flamme d'Afrique

 


Partenaires à la diffusion



Statistics

Members : 53
Content : 48
Web Links : 6
Content View Hits : 37532

Nombre de visiteurs

We have 8 guests online

  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012