Extrait de la Déclaration consensuelle africaine pour Rio+20

E-mail Print PDF


Voici ce que dit la Déclaration consensuelle africaine pour Rio+20 sur la terre. On y voit clairement un manque de courage politique et une complicité flagrante dans l’accaparement des terres. Une façon pour eux de dire que la vente des terres africaines continuera encore et pour longtemps avec leur consentement criminel. Le sommet de Rio sur ce plan ne servira à rien.

35. Nous notons avec satisfaction qu’un certain nombre de pays africains ont déjà commencé à recenser les possibilités et les problèmes liés au  passage de la région à une économie verte par le truchement de différents programmes d'appui régionaux. Nous nous félicitons également que des politiques et pratiques innovantes concernant les formes de production agricole durables, le développement des énergies renouvelables, l’adaptation basée sur les écosystèmes, la production économe en ressources et le renforcement du capital naturel aient été mises en œuvre avec succès dans un certain nombre de pays au fil des ans. Nous sommes favorables à l’échange de données d’expérience et de pratiques optimales dans ces domaines et nous  appelons au renforcement de ces pratiques. Nous insistons sur la nécessité de mécanismes permettant de réglementer l’utilisation des terres à des fins commerciales dans un souci d’équité et de justice pour les communautés concernées.

 

Draft RIO +20 & Délcaration


_________________

  Supported by the Bill & Melinda Gates Foundation  

La une video RIO+20

Sur les réseaux sociaux

Suivez Flamme d'Afrique

 


Partenaires à la diffusion



Statistics

Members : 53
Content : 48
Web Links : 6
Content View Hits : 37614

Nombre de visiteurs

We have 2 guests online

  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012