Flamme d'Afrique, de Durban à Rio+20

E-mail Print PDF

Pauline BEND - Directrice des Programme IPAO

Après la couverture de la Conférence des Nations Unies sur le Changement Climatique à Durban, Flamme d'Afrique prépare son équipe pour le Sommet de la Terre à Rio de Janeiro au Brésil. La Conférence des Nations Unies sur le Développement Durable RIO+20 se présente comme un rendez-vous des politiques face aux sociétés civiles.

Fidèle à son engagement pour insérer les préoccupations africaines dans le débat global et relayer la voix des sociétés civiles africaines, Flamme d'Afrique s'intéressera davantage aux activités des différentes organisations de la société civile autour des enjeux du Sommet. Il entend ainsi leur donner la voix et amplifier leurs préoccupations.

Le Sommet des Peuples sera le centre des intérêts de Flamme d'Afrique à Rio+20. En marge de ce grand rassemblement des mouvements sociaux, le Forum des médias libres, organisé par une plateforme d’organisations de médias des d’Afrique, du Maghreb et d’Amérique latine offrira l’occasion de débattre des questions que posent le développement des médias dans ces régions, et notamment la reconnaissance des droits à l’information et à la communication. Flamme d’Afrique reviendra aussi sur ces débats.

A l’occasion de ce Sommet de la Terre, un débat ouvert et tourné vers l’action sera engagé sur les thèmes clés du développement durable qui sont aussi au cœur de l’action de l’Institut Panos Afrique de l’Ouest et de sa mission, d’œuvrer à l’émergence d’espaces de communication démocratiques favorables au changement, pour une plus grande justice sociale en Afrique. Ces thèmes, qui sont par exemple une gouvernance démocratique, participative et soucieuse des intérêts de tous les citoyens quels qu’ils soient ; une gestion responsables des ressources publiques (ressources économiques, ressources naturelles…) ; le respect de la diversité et de l’équité des genres ; les droits des migrants y compris leurs droits à communiquer et l’information sur les migrations… se retrouvent sous différents angles dans les dix thèmes qui seront débattus lors du Sommet : le développement durable pour lutter contre la pauvreté ; le développement durable comme réponse à la crise économique et financière ; le chômage, le travail décent et les migrations ; l’économie du développement durable, incluant les modes de consommation et de production durables ; les forêts ; la sécurité alimentaire et nutrition ; l’énergie durable pour tous ; l’eau…

A l’image de ses participations antérieures aux événements internationaux l’Institut Panos Afrique de l'Ouest assurera la couverture de ce Sommet à travers une équipe de journalistes africains, provenant de trois régions : Afrique de l’Ouest, Afrique australe et Afrique de l’Est. Le dispositif mis en place s’appuie également sur une collaboration avec des organisations partenaires comme l’Association Mondiale des radios Communautaires, l’Union des Radios de Proximité de la Côte d’Ivoire, le Centre d’Etude des Sciences et techniques de l’Information du Sénégal, L’Institut Panos Afrique de l’Est, L’Institut Panos Southern Africa. Ceci permettra de renforcer le volume d’informations disponibles sur la plateforme, et d’en maximiser la diffusion.

Flamme d'Afrique est née en 2004, d’un partenariat entre l’IPAO, Enda et le Forum social africain. Sa création par l'IPAO part du constat d'une très pauvre couverture africaine, du point de vue des citoyens africains, des événements majeurs internationaux comme le Forum Social Mondial due à plusieurs facteurs : manque de moyen des rédactions africaines, lignes éditoriales figées et limitées à une couverture politicienne… Peu outillés, les médias africains accordent peu de place aux débats documentés sur la globalisation et la manière dont elle affecte l’Afrique et les thèmes des forums sociaux.

Depuis ces débuts Flamme d'Afrique a fait son bonhomme de chemin vers une plus grande autonomie et efficacité, en diversifiant ses partenariats. Il constitue aujourd’hui une réponse efficace au manque de visibilité et de diffusion des initiatives africaines lors de ces événements. La couverture du sommet de Durban sur le changement climatique en décembre 2011 par Flamme d’Afrique a encore illustré la pertinence de son action avec un nombre croissant de reprises par les médias africains.

De façon spécifique pour ce Sommet Rio +20, Flamme d’Afrique devra :

• Mettre à la disposition des médias africains, des contenus multimédias sur la Conférence.

• Permettre de prendre l’ampleur de la mobilisation sociale autour de cette conférence

• Contribuer à renforcer cette mobilisation en informant sur les actions sociales au cours de la conférence

• Informer les publics africains et documenter leurs opinions sur les enjeux de RIO+20 et du développement Durable.

•Amplifier les voix africaines sur ces différents enjeux

• Renforcer les échanges et la coopération entre médias autour de la thématique

Depuis sa création en 2004, Flamme d’Afrique a joué un rôle central dans la mobilisation de la société civile et des citoyens africains, battant en brèche les points de vue dominants et apportant un regard pluraliste. A ce jour, plus de 18 événements ont été couverts : le FSM 2004 à Mumbai, le FSM 2005 à Porto Alegre, le SMSI à Tunis en 2005, le Sommet de l’OMC à Hong Kong en 2005, le FSA 2006 à Bamako, le FSM 2007 à Nairobi, le Sommet de l’UA à Accra en 2007, la Conférence UE ACP à Bruxelles en 2007, le FSM 2009 de Bélem, le Sommet Chine Afrique de Charm El Cheikh en 2009, le FSM de Dakar en 2011, Le Sommet Afrique Inde à Addis Abeba en 2011, la COP 17 à Durban…

Cette édition de Flamme d’Afrique est réalisée dans le cadre du projet de« Plateforme panafricaine radio » avec l’appui avec l’appui de la Fondation Bill & Melinda Gates.

 

Draft RIO +20 & Délcaration


_________________

  Supported by the Bill & Melinda Gates Foundation  

La une video RIO+20

Sur les réseaux sociaux

Suivez Flamme d'Afrique

 


Partenaires à la diffusion



Statistics

Members : 53
Content : 48
Web Links : 6
Content View Hits : 37518

Nombre de visiteurs

We have 8 guests online

  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012
  • RIO 2012